La vie de château

La vie de château

« Finalement, elles (les âmes) entrent dans la première pièce du bas, mais il entre avec elles tant de sales bêtes qui ne leur laisse aucun répit ni apprécier la beauté du château, que c’est déjà beaucoup pour elles d’y être entrées. »

Thérèse d’Avila, Le château intérieur.
Traduction Claude Allaigre
Bibliothèque de la Pléiade n° 583, 2012.

cliquer sur l’image pour l’ouvrir dans une nouvelle fenêtre et pouvoir l’agrandir et lire les textes

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s