Marie Quinquin

Marie Quinquin

la dernière des Sauvage
Marie la dixième
la petite sœur
d’Eglé, d’Adolphine, d’Hortense
(en 1863, Albertine est partie, déjà)
d’Amédée, d’Anaïs, de Julie, d’Emile, d’Auguste
le 22 mars 1869
Marie albertine

Marie
la mère des Doisy
Victor & Berthe

Marie dans la
lignée maternelle
de mon père
Berthe mère de Dujardin

Marie Quinquin
déclinée
Maria, Maria, Mariam, Mariae, Mariae, Maria

A la recherche de Marie
Les traits de Marie
Marie couronnée

Un commentaire

  1. […] En 1917, dans les environs de Gand, quatorze jeunes filles d’un pensionnat ont chacune écrit, dessiné, recopié des poèmes à l’attention de leur amie Jeanne, en souvenir de l’année passée ensemble. Ces jeunes filles sont contemporaines de ma grand-mère Berthe Doisy, née en 1899, fille de Marie Sauvage dite Marie Quinquin (voir mon article précédent). […]

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s