En passant par la Lorraine

cause finale
naître pour mourir

Pauline, la mère de ma mère
l’épouse d’Henri

Pauline
ma grand mère disait
— ta place est au cimetière

prédestination
n’est pas obstacle au
libre arbitre

il suffit d’y croire
à la mort
il est inutile
de se la donner

Henri a été envoyé             à Verdun
chair                                   à canons
il a été blessé                     à la cheville
il n’est pas mort                 à Bonzée

Photo sur Pinterest – Poilus et abris à LES EPARGES près de BONZEE Meuse – Guerre 1914 1918


son heure n’était pas arrivée
ainsi
il a épousé Pauline en 1921
qui a eu deux enfants
de sexes féminins

vous ne mourrez pas
parole de serpent

la vie continue
&
les cimetières se remplissent

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s