Le romain & l’italique

multiple en sa singularité

j’ai écrit ça ce matin, je le vois
&
j’entends une musique, que je ne vois pas

ce que j’ai écrit
évoque
r-appelle
me re-mémore

me fait ouïr l’invu

Promesse

— en -a —ité

ça tourne
cercle
éllipse
promesse d’hyperbole

[…]

et aussi
bord du disque

[…]

et encore …
sphère de dimension un
à la conquête
de l’espace

Etre & Néant

le point est
le point n’a pas
n’a pas de partie
oui, mais quand même
il a
un voisinage

le point
               promesse de disque
               &
               promesse de cercle

— en -a —ité
obscure en ta concavité

c’est
José Angel Valente
et son poème Mandorle

en ton ombre secrète contenue,
inscrite en toi.

J’ai caressé ton sang.

Tu m’as jeté au fond de ta nuit ivre

de clarté.

Mandorle.

                traduit de l’espagnol par Jacques Ancet

la singularité subsume
la singularité demande à se déployer

la singularité enclot
la singularité demande à être reconnue

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s