Invitation au voyage

Tout y parlerait
A l’âme en secret
Sa douce langue natale.

Charles BAUDELAIRE, Les Fleurs du mal

Acrylique et aqualinol sur toile 38 x 46 cm.

Cliquer sur l’image pour agrandir.

Un commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s